LES MOYENS D'EXTINCTION

Jeudi 12 février 4 12 /02 /Fév 09:25

Définition :

On les utilise sur des établissements dont les éléments ne sont pas règlementaires durant la résistance au feu

 

pour augmenter le temps de cette résistance, on met des rideaux d'eau composés de canalisations munies de diffuseurs adaptés peuvent être imposés pour améliorer la résistance au feu de certains éléments de construction (cloisons, rideaux, portes, etc.).

 

 

 

 

Par Patrick nastro - Publié dans : LES MOYENS D'EXTINCTION
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 12 février 4 12 /02 /Fév 09:24

Définition :

Dispositif servant à inonder le plus rapidement possible un local grâce à ses têtes de sprinkler sans ampoule.

On agit manuellement à l’aide d’une vanne pour le déclencher.

 

 

Par Patrick nastro - Publié dans : LES MOYENS D'EXTINCTION
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 12 février 4 12 /02 /Fév 09:23

Définition :

dispositifs manuels servant à inonder le plus rapidement possible les locaux risquant une propagation rapide à l’aide d’une vanne.

·     On les trouve dans des théâtres, vestiaires de costume de théâtre,

·     Se déclenche manuellement par des pommeaux pour l’arrosage

 

 

Par Patrick nastro - Publié dans : LES MOYENS D'EXTINCTION
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 12 février 4 12 /02 /Fév 09:22

Définition :

sert à éteindre un feu très rapidement et sans dommage dans un local étanche grâce aux gaz diffusé (CO2/ FM200) qui agit en enlevant tout l’oxygène.

 

On les trouve dans des locaux où le matériel coûte très cher

Exemple :

(salle d’ordinateur, salles de projection)

 

FONCTIONNEMENT :

1.  Il y a une première détection sonore et visuelle (gyrophare)

2.  On a 30 secondes pour quitter le local

3.  Un second détecteur déclenche et lâche le gaz 30 secondes plus tard

·     Il éteint rapidement et proprement le feu.

 

Par Patrick nastro - Publié dans : LES MOYENS D'EXTINCTION
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 12 février 4 12 /02 /Fév 09:21

Définition :

tuyauteries fixes et rigides résistant à des températures de 400°C.

Leur but est de faire gagner du temps aux pompiers pour éteindre un sinistre.

 

A. COLONNES SECHES

Il s'agit d'une conduite rigide parcourant le bâtiment.

En ERP :

DANS LES LOCAUX A RISQUES : implantés à plus de 18m de haut

  • Les immeubles de hauteur inférieure ou égale à 50 mètres doivent être équipés sur toute leur hauteur de colonnes sèches (normes françaises)
  • PAR ESCALIER : 1 colonne sèche dont les prises seront situées dans les dispositifs d'accès aux escaliers.

En IGH :

HAUTEUR : entre 28m et 50m.

PAR ESCALIER : 1 colonne sèche dont les prises seront situées dans les SAS.

Il y a des raccordements au niveau de la voie d’accès de secours et à moins de 60m d’un hydrant.

 

B. COLONNES HUMIDES

Définition :

Ce sont des tuyauteries fixes et rigides, sous pression d’eau permanente, destinées à faciliter l'intervention des pompiers.

Reliées à des pompes, réservoirs, surpresseurs, ou tout autre dispositif permettant d'alimenter les lances à incendie des pompiers.

Imposées dans certain E.R.P. par la commission de sécurité.

 

En IGH :

Obligatoires dans les IGH de plus de 50 m de haut

(Entre le niveau d'accès des secours et le plancher bas du dernier niveau)

RESERVE D’EAU : 120 m3 minimum

(Répartis sur deux cuves, pour un débit de 60 m3/h, un surpresseur par réserve, une pompe de relevage pour alimenter les réserves)

·        COLONNE HUMIDE SURPRESSEE : Elle utilise des surpresseurs pour atteindre la pression voulue aux étages supérieurs

·        COLONNE HUMIDE GRAVITAIRE : Elle utilise la force de gravité qui donne à l'eau 1 bar de pression tous les 10 m  de chute. A 45 m de chute, on obtient les 4,5 bars minimum

 

Il y a des raccordements au niveau de la voie d’accès de secours et à moins de 60m d’un hydrant en cas de problème de la colonne humide qui peut servir de colonne sèche.

Par Patrick nastro - Publié dans : LES MOYENS D'EXTINCTION
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 12 février 4 12 /02 /Fév 09:21

Définition :

·      dispositifs venant d’un réseau d'eau souterrain sous pression mis en place par la ville pour alimenter les fourgons d'incendie des pompiers.

 

 

Ils doivent être située :

1.   A 5m maximum de la chaussée

2.   A moins de 60m des colonnes d’un bâtiment

 

·      BOUCHES D’INCENDIE :

    enterrés et accessibles par un regard

 

·      POTEAUX D’INCENDIE :

     poteau d'environ un mètre de haut

 

Lors des rondes :

Vérifier la présence du bouchon des prises et les fuites d’eau.

Vérifiées tous les ans par un organisme agréé.

 

 

Par Patrick nastro - Publié dans : LES MOYENS D'EXTINCTION
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 12 février 4 12 /02 /Fév 09:20

Son rôle :

1.Détecter l’incendie

   (grâce à son ampoule)

2.Donner l’alarme

3.Limiter la propagation de l’incendie en attendant les secours

 

Explication lors d’une détection :

Tout le réseau sprinkler est maintenu sous pression permanente et réguler par la pompe jockey.

 

Si une ampoule d’une tête éclate, soit à 68° (couleur rouge), l’eau va s’écouler, ça va faire tomber la pression d’eau, ce qui va faire se soulever le clapet du poste de contrôle par une surpression d’eau qui va déclencher l’alarme (gong) relayé par un manocontact au PCS (alarme technique)

La pompe Jockey qui maintient le réseau en pression (environ 8 à 10 bars) n’étant pas assez puissante pour réguler la perte de pression, fait que la pression continue a baissé et fait démarrer le surpresseur de la pompe A (électrique) qui s’alimente à la source A (minimum 50m3, 5 têtes pendant ½ heure maximum).

Lorsque la source A est vide, automatiquement le surpresseur de la pompe B prend le relais (moteur Diesel) qui s’alimente à la source B dite illimitée (alimente toutes les têtes concernées par le sinistre durant 1H30 minimum, c’est la durée de la stabilité d’un ERP).

Seul le responsable des pompiers peut demander l’ordre d’arrêter la source B manuellement.

 

LES VERIFICATIONS JOURNALIERES :

1.  Vérification des pressions des manomètres de chaque poste et des fuites en faisant des rondes.

2.  Vérifier les enregistreurs graphiques

 

LES VERIFICATIONS HBDOMADAIRES :

1.  Ce sont les essais de gong (chronométrage du laps de temps de déclenchement de l’alarme (à noter sur un tableau)

2.  changer les bandes graphiques de chaque poste (destinées aux assurances en cas de sinistre, noter la date et l’heure)

3.  faire des essais des sources A, B et pompe Jockey à l’aide de la vanne d’essai

 

AUTRES :

·        1000 têtes maxi par poste

·        Les têtes arrose  16m2 maxi

·        La distance entre les têtes de sprinklers et la hauteur de stockage : 1m.

·        Ampoule rouge à déclenchement thermostatique (68°) sont les plus répandus.

·        ampoule verte : utilisées pour les verrières (effet de serre avec les rayons du soleil)

Par Patrick nastro - Publié dans : LES MOYENS D'EXTINCTION
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 12 février 4 12 /02 /Fév 09:19

LE ROBINET INCENDIE ARMEE COMPREND:

1.   un tuyau semi-rigide enroulé sur un dévidoir qui est parfois pivotant de 20m ou 30m de long

 

2.   alimenté en permanence en eau avec une pression et un débit suffisants d'où son appellation d'armé.

 

3.   Il ne s'aplatit donc pas mais conserve sa section circulaire, ce qui permet de l'utiliser même sans le dérouler entièrement. Son embout permet deux types de jet : jet diffusé, jet bâton

 

 

·       Les RIA d'un ERP, doivent être disposés de façon à ce que leurs lances couvrent la totalité de la surface d'un établissement.

 

·       les RIA devront être disposés de manière à ce que tout point de la surface des locaux protégés soit couvert par au moins deux jets en position diffusée.

 

·        Dans les circulations des établissements commerciaux recevant du public et supérieurs à 3000 m² la protection RIA est complémentaire de la mise en place d'une extinction automatique à eau de type gicleur.

 

Par Patrick nastro - Publié dans : LES MOYENS D'EXTINCTION
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 12 février 4 12 /02 /Fév 09:18

Définition :

Un extincteur est un moyen de première intervention, de couleur rouge, projetant un agent extincteur grâce à une pression interne sur le foyer d’un feu.

 

OU LE TROUVER ?:

  • 1 EXTINCTEUR pour 250m2 (risque tertiaire),
  • POUR ATTEINDRE UN EXTINCTEUR : PARCOURIR moins de 15m
  • VISIBLE ET UTILISABLE PAR TOUS
  • Lorsqu’il est accroché, sa hauteur à la poignée est de 1M20

 

COMMENT L’UTILISE ?:

On l’utilise par percussion sur la poignée ou le bouchon qui en agissant et libérant le gaz de la cartouche de C02 fait remonter le produit incomburant  et le libère sur un foyer de feu

 

TYPES D’EXTINCTEURS :

Il existe deux types d’extincteurs :

1.     pression permanente

    On reconnaît les extincteurs à pression permanente par leur forme qui  

    Est fait d’ un seul bloc

2.     pression auxiliaire

·        On reconnaît les extincteurs à pression auxiliaire par leur bouchon et les deux écrous sur le dessus.

 

TYPES DE CLASSE DE FEU :

  • Classe A (feux solides) dit sec (bois, carton)

     (on utilisera un extincteur à eau pulvérisé avec additif, poudre)

  • Classe B (feux liquides) dit gras (huile, essence) (Extincteur CO2, poudre)
  • Classe C (feux de gaz) (butane, propane) Arrêt de la vanne de gaz si possible ou faire un refroidissement pour éviter la propagation du feu. (extincteur à poudre)
  • Classe D (feux de métaux spéciaux) :

RISQUE : explosion par différence de température

      MODE D’EXTINCTION : sable sec, ciment sec

  • Classe F (feux de matières grasses) :

            RISQUE : propagation du feu par convection, rayonnement.

Ex. : Huiles d’origine végétale ou animale sur les appareils de cuisson (Extincteur CO2)

  • Les feux d’origines électriques peuvent être de classe A, B,C , le CO2 est le plus approprié pour ce genre de feu (étouffement et refroidissement) mais pour les feux d’origine électrique de moins de 1000V, on peut utiliser un extincteur à eau

 

 

Par Patrick nastro - Publié dans : LES MOYENS D'EXTINCTION
Ecrire un commentaire - Voir les 1 commentaires
Jeudi 12 février 4 12 /02 /Fév 09:18

Définition :

C’est la mise en œuvre des méthodes d’extinction en cas d’incendie

 

FAIRE UN COUR SUR LES EXTINCTEURS :

Avant d’attaquer un feu :

1.  L’origine

2.  La classe de feu

3.  S’assurer que le secteur a été évacué

4.  Que tout a été fait pour limiter la propagation du feu

 

MISE EN ŒUVRE D’UN EXTINCTEUR :

1.  Prendre un extincteur

2.  avec le dos de la main, toucher la porte puis la poignée, prévenir le pc du sinistre

3.  ouvrir la porte en se mettant derrière et attendre 2 secondes avant d’ouvrir.

4.  Mettre la personne blessée à l’abri (s’il y a lieu)

 

DISTANCE D’ATTAQUE D’UN FEU :

Attaquer le feu le plus prés possible dans la limite du raisonnable

A partir de 2M50 pour un extincteur à eau pulvérisé avec additif (à la base des flammes)

A partir de 1M      pour un CO2 (sur la surface)

A partir de 3M50  pour un poudre

Par Patrick nastro - Publié dans : LES MOYENS D'EXTINCTION
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus