LES PRINCIPES D'EVACUATION

Jeudi 12 février 4 12 /02 /Fév 09:05

Les 4 principes fondamentaux de sécurité :

1.     La prévention

      (Commence avant la construction durant les plans établi par l’architecte, c’est

       L’éclairage de sécurité, les calculs des IS et des UP, les rondes des agents SSIAP)

2.     Limiter la propagation du feu

      (Porte CF, désenfumage, matériaux, compartimentage, moyens d’extinctions)

3.     prévoir l’évacuation des personnes

      (Vérifier les dégagements des issues, l’éclairage de sécurité)

4.   faciliter l’intervention des secours

      (Voie engins laissés libre, mise à l’abri des personnes par un transfert horizontal)

 

 

LORS D’UN INCENDIE

 

CAS PARTICULIERS DE COMPARTIMENTAGE DES TYPES U:

Définition :

Les cas particuliers sont des protections à la périphérie pour certains services.

Les types U et J sont des locaux à sommeil

  • On ne fait jamais d’évacuation directe
  • On fait un transfert de compartiment horizontalement
  • Il y a obligatoirement un SSI de catégorie A
  • Le personnel est sensibilisé et formés par des exercices réguliers.

 

Une alarme générale sélective se déclenche pour le personnel formé possédant un bip sur lui et est averti d’un sinistre, fait la levée de doute et informe le PCS par un téléphone interne, il y a des gyrophares (alarme visuelle) pour ne pas affoler les patients.

 

 

TOUTES CIRCULATIONS DANS LES LOCAUX A SOMMEIL DE TYPE U SONT DESENFUMES OBLIGATOIREMENT :

 

Les niveaux comportant des locaux à sommeil sont aménagés dans des zones protégées. Les zones protégées, dès lorsque leur capacité dépasse 20 lits doivent être divisés en zone de mise à l’abri.

 

On évacuent les personnes valides par les escaliers (transfert vertical) et les personnes à mobilité réduites en faisant un transfert horizontal de circulation d’un compartiment à un autre de même superficie pour mettre à l’abri les personnes en attendant les ordres des Pompiers.

 

 

 

LES EXERCICES :

Tout le personnel de l'établissement doit être mis en garde contre les dangers que présente un incendie dans un hôpital et être informé des consignes très précises en vue de limiter l'action du feu et d'assurer l'évacuation des malades. Certains employés, spécialement désignés à l'avance, doivent être entraînés à la manœuvre des moyens de secours.

Des exercices pratiques, ayant pour objet d'instruire le personnel sur la conduire à tenir en cas d'incendie, doivent avoir lieu au moins une fois par trimestre.

 

Les niveaux comportant des locaux à sommeil doivent être aménagés en “zones protégées, dans les conditions suivantes :

Tous les niveaux comportant des locaux à sommeil doivent être recoupés quelle que soit leur longueur, par une cloison CF 1H de façade à façade de façon à constituer au moins deux “zones protégées, d'une capacité d'accueil de même ordre de grandeur, isolées entre elles.

Le passage entre 2 zones protégées ne peut se faire que par des portes situées sur les circulations

Les zones protégées, dès lors que leur capacité dépasse 20 lits, doivent être divisées en zones de mise à l'abri.

Les zones de mise à l'abri doivent :

- avoir une capacité maximale de 20 lits

- être isolées entre elles par une cloison, de façade à façade, CF de degré 1 heure et des blocs portes pare-flamme ½ heure équipés de ferme porte ou à fermeture automatique

avoir, à l'intérieur d'une même zone protégée, une capacité d'accueil de même ordre de grandeur.

Différentes étapes :

Une évacuation peut être subdivisée en cinq étapes:

ALARME : un signal convenu est déclenché; ce signal avertit toutes les personnes présentes qu’elles doivent quitter le bâtiment ou seulement une catégorie de personnel ( cas des AGS en type U)

ALERTE : appel aux pompiers.

EVACUATION : toutes les personnes présentes quittent le bâtiment et se dirigent vers le point de rassemblement sous le contrôle du guide et serre-file.

CONTROLE : on vérifie qui est présent au point de rassemblement et si les instructions sont suivies.

ACCUEIL DES POMPIERS :

Sont informés et guidés vers le foyer d’incendie.

Leur fournir les plans, radios, clés...

 

 

 

 

ROLE DE CHACUN :

 

Alarmer Dès audition du signal dans les circulations, et affichage de l’alarme sur les

bips, tous les personnels doivent identifier la zone en détection incendie et se rendre sur place afin de faire une levée de doute. Si l’alarme est avérée, ils doivent contacter le service sécurité. Si le feu est maîtrisable, ils doivent tenter d’éteindre le foyer avec un extincteur ou tout autre moyen et, si le feu est trop important, évacuer la zone sinistrée.

 

Alerter Le service sécurité alerte les secours en respectant les points de l’alerte

suivants : s’identifier , donne l’adresse précise de l’établissement

(commune, etc.), , indique la nature du sinistre et son importance, le

nombre de victime si il y en a, les premières mesures prises et attend

d’avoir reçu l’ordre avant de raccrocher.

 

Evacuer Commencer l’évacuation de la zone sinistrée avant l’arrivée des secours,

le responsable de l’étage guide l’évacuation vers les portes coupe–feu les plus

proches et attend le serre-file au point de rassemblement. Le personnel reste

dans la zone de transfert en attendant l’arrivée des secours, si besoin il

commence l’évacuation de l’étage supérieur à la zone sinistrée.

 

Contrôler Le personnel d’étage désigné comme serre file sera chargé de vérifier

Que les résidents et visiteurs ont bien tous été évacués, que les portes et les

Fenêtres sont toutes fermées.

 

Accueillir les Sapeurs Pompiers

L’agent accueillant les secours se chargera de leur remettre le plan de l’établissement, un passe général, et les diriger à leur demande vers la zone sinistrée et le CMSI, les installations techniques, etc.

 

Personnel technique ou personnel d’astreinte

Demander au personnel technique présent sur le site la coupure des énergies

de la zone sinistrée (sauf les gaz médicaux sur avis médical uniquement).

Si le bâtiment possède plusieurs escaliers intérieurs, on poste un agent

dans chaque cage d’escalier (avec une radio)

Par Patrick nastro - Publié dans : LES PRINCIPES D'EVACUATION
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 12 février 4 12 /02 /Fév 09:02

Les 4 principes fondamentaux de sécurité :

1.     La prévention

      (Commence avant la construction durant les plans établi par l’architecte, c’est

       L’éclairage de sécurité, les calculs des IS et des UP, les rondes des agents SSIAP)

 

2.     Limiter la propagation du feu

      (Porte CF, désenfumage, matériaux, compartimentage, moyens d’extinctions)

 

3.     prévoir l’évacuation des personnes

      (Vérifier les dégagements des issues, l’éclairage de sécurité)

 

4.   faciliter l’intervention des secours

      (Voie engins laissés libre, en principe faire évacuer tout les occupants avant

       L’arrivée des Secours)

 

 

Sur le plan pratique :

EXERCICE D’EVACUATION avec le personnel et le public : 

1 par an (le mentionné sur le registre de sécurité)

PERMET AU PERSONNEL DE SE FAMILIARISER AVEC :

1.    le message d’alarme générale

2.    les Issues de secours

3.    l’établissement.

4.    les points de rassemblements

5.    revoir les consignes en vigueur, Si on peut les améliorer

 

 

L’EVACUATION :

SEUL LE CHEF D’ETABLISSEMENT DECIDE DE L’EVACUATION MAIS PEUT DELEGUER SES POUVOIRS

 

Elle doit se faire rapidement et sécurisée

L’agent SSIAP doit :

1.    veiller aux déverrouillages des issues de secours

2.    Aux dégagements

3.    au bon fonctionnement du balisage.

 

 

LE GUIDE-FILE ET LE SERRE-FILE :

 

FONCTIONS : doivent guider 25 personnes maximum par zone.

 

1. Le guide-file :

    connaît tous les lieux , se trouve devant et dirige vers la sortie

 

2. Le serre-file :

    Il est le dernier a évacuer les locaux (ferme les portes, fenêtres, pousse les  

    blessés vers la sortie, empêche le retour de personnes, vérifie qu’il n’y a  

    plus personne)

 

·        On évacue vers un point de rassemblement pour le personnel (sur le parking en général), on fait un rapport au chef d’évacuation (une liste pré-établi des employés manquants, l’état des blessés…)

 

·        On ne peut pas revenir dans un établissement sinistré sans l’accord du chef d’établissement qui lui-même doit avoir l’accord du COS (commandant de l’organisation des secours)

  

 

LES PLANS D’EVACUATION :

Il doivent y être visible et accessible, inaltérable et toujours prêt d’un dégagement

on y trouve :

1.     emplacement des moyens d’extinctions (Extincteurs, RIA)

2.     dégagements (escaliers)

3.     niveau (l’étage)

4.     locaux à risque (réserve, locaux techniques)

5.     organes des coupures des fluides (pour les types U : oxygène)

 

Il peut y être inscrit :

1.     les moyens d’intervention (police, pompier, EDF)

2.     Les consignes de sécurité générale (pour tous)

3.      Les consignes particulières (affichées au PCS ou dans la loge du gardien):

Destinées à certaines personnes précises comme les gardiens, SSIAP

4.     Les consignes spéciales ou temporaires (en cas de travaux)

 

 

 

DIFFERENCE ENTRE UNE ALARME ET UNE ALERTE :

1.UNE ALARME :

C’est un message restreint concernant le personnel qualifié pour lequel on demande de prendre des mesures

·        Une alarme générale : public + personnel

·        Une alarme générale sélective :

Elle est désignée spécialement aux types U et J

·        Une alarme restreinte :

Elle s’adresse à une certaine catégorie de personnes (SSIAP, personnel formé)

2.UNE ALERTE :

C’est l’action de prévoir (APPEL AUX POMPIERS)

 

Par Patrick nastro - Publié dans : LES PRINCIPES D'EVACUATION
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires

Présentation

Créer un Blog

Recherche

Calendrier

Avril 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30        
<< < > >>
Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus